Quindici : un mariage à l’italienne du traditionnel & moderne

XIdfwSUO9jOQWAds5dg_thumb_2d19
Salade di mamma & tartare de thon (2017)

Un samedi soir frileux en novembre, j’ai eu le plaisir de manger au Quindici en tant que leur invité. Le Quindici se retrouve parmi plusieurs autres restaurants italien dans la Petite-Italie, mais, c’est “le parfait mélange entre modernité et tradition”. Ici, vous y retrouverez de délicieux plats italiens, préparés avec amour et attention et servis en généreuses portions. C’est l’endroit idéal pour un souper d’amoureux avec lumières tamisées, ou entre amis pour une célébration. Si vous aimez les bons repas italiens, dans un beau restaurant moderne avec beaucoup d’ambiance, le Quindici sera parfait pour vous.

Restaurant : Quindici
Date : Samedi le 18 novembre 2017
Table pour : 2

A34PdZ9YR9aHTfg6OXjnEw_thumb_2d17
Quindici (2017)
lA1odsCyQ1aAuQv1quzSIQ_thumb_2d1e
Quindici (2017)
%qVzA45YQeaVkruxyeClPw_thumb_2d20
Quindici (2017)

Le Quindici vous accueille dans un espace à la fois chic et moderne, avec ses chandeliers en verre, ses lumières tamisées, ses petites lumières de fond mauves et ses deux petites salles à manger. Dès notre arrivé, le restaurant est déjà presque plein. On prend nos places au bar, ce qui nous donne une belle vue de l’ensemble du restaurant et de toute l’action.

C52LqZHgSUe%Wbqs44%ATA_thumb_2d18
Homard des Îles de la Madeleine, agneau de Kamouraska et huîtres Lucky Lime (2017)

Pour commencer la soirée, je choisi un verre de Riesling et Alex un verre de Pinot Grigrio. Puis ensuite, nous attendons l’arrivé des plats choisis par Ludo, le propriétaire du Quindici. En passant, Quindici offre un menu table d’hôte à très bon prix, soit 35$ pour une entrée, un repas principal, puis un dessert et un café. Il y a aussi quelques options plus dispendieuses, en option pour une petite prime. Quindici offre aussi quelques spéciaux qui sont ni sur le menu, ni sur la table d’hôte, dépendant des arrivages. Ce soir, Ludo nous montre les spéciaux : homard des Îles de la Madeleine, agneau de Kamouraska et huîtres Lucky Lime.

uY2C+jtsQ7OuCWf3e1ECFA_thumb_2d1c
Tartare de thon rouge yellow fin, concombres, caviars de Tobiko et des croutons maisons (2017)
SEqbfur5RRmksg6uU4Y31A_thumb_2d1d
Tartare de thon rouge yellow fin, concombres, caviars de Tobiko et des croutons maisons (2017)

Le premier service, les entrées, consiste en la salade di mamma (Ludo nous explique qu’il a dû supplier sa maman pour la recette secrète de sa vinaigrette) et un tartare de thon rouge. Je commence avec le tartare de thon rouge yellow fin, accompagné de : concombres, caviars de Tobiko et des croutons maisons. Surprenamment, j’ai adoré le tartare ; il était délicieux, frais, léger et pas trop assaisonné. J’avais déjà mangé un tartare de thon auparavant et je ne l’avais pas aimé car j’avais trouvé le goût de thon cru trop fort. Mais cette fois-ci, c’était excellent ; très bien apprêté. J’ai beaucoup aimé la présentation aussi, avec les fines tranches de concombres ; c’était très simple mais beau.

naoWb14YQMuqDS8g4kJQeQ_thumb_2d1a
Salade di mamma, vinaigrette crémeuse, croutons maison, chips de prosciutto, parmesan râpé et réduction balsamique (2017)
h4Q8GmPCSGeXLui6DvrrPw_thumb_2d1b
Salade di mamma, vinaigrette crémeuse, croutons maison, chips de prosciutto, parmesan râpé et réduction balsamique (2017)

Ensuite, j’ai goûté à la salade di mamma, que Alex a adoré en passant. Je l’ai beaucoup aimé aussi, car, qui n’aime pas les salades style César ? Encore une fois, j’ai beaucoup aimé la présentation ; c’était très simple mais alléchant, juste un quartier de laitue, avec vinaigrette crémeuse, croutons maison, chips de prosciutto, parmesan râpé et réduction balsamique. La vinaigrette était très bonne et crémeuse et pas bourré d’ail ; je comprends pourquoi Ludo tenait absolument à avoir la recette !

hfJZWmyRTJ2g0nWYRcZRiA_thumb_2d21
Mezzemaniche, champignons portobellos, shiitakes, du filet de porc rôti, de petits cubes d’aubergines, du fromage fontina et une sauce crémeuse au vin blanc (2017)
UNADJUSTEDNONRAW_thumb_2d2c
Mezzemaniche, champignons portobellos, shiitakes, du filet de porc rôti, de petits cubes d’aubergines, du fromage fontina et une sauce crémeuse au vin blanc (2017)

Pour le deuxième service, nous avons étés très gâtés ; Ludo nous a emmené pas 1, ni 2, mais les 3 plats de son menu table d’hôte ! Il y en avait pour tous les goûts : pâtes, viande et poisson ! J’ai commencé avec les pâtes car c’est un de mes aliments favoris. Le plat de pâtes du jour était des mezzemaniche (oui, j’ai dû faire une petite recherche sur Google –  et c’est plus ou moins des rigatoni mais plus courts), servis avec : champignons portobellos, shiitakes, du filet de porc rôti, de petits cubes d’aubergines, du fromage fontina et une sauce crémeuse au vin blanc. En tout cas, ce plat tombait vraiment dans mes goûts. J’adore les pâtes, les sauces crémeuses au vin blanc, le fromage et les champignons. J’ai vraiment aimé cette recette de pâtes, elle était délicieuse. Tous les ingrédients et les saveurs allaient bien ensemble, le tout était bien balancé et les pâtes cuites comme je les aimes, al dente. Ce n’était pas trop lourd, pas trop crémeux et il n’y avait pas trop de fromage – c’était juste parfait. J’ai aussi trouvé ça intéressant de mettre des tranches de filet de porc avec des pâtes ; c’est une combinaison à laquelle je n’aurais jamais pensé mais qui allait très bien. En plus, la portion était immense ! C’est sur que quelqu’un qui fini tout ce plat de pâtes n’a plus de place pour le dessert à la fin !

tLUGFI3qQnOteJoRQ2gjeQ_thumb_2d23
Bajoue de boeuf braisée au vin rouge, avec fines herbes, salicornes marinées et pommes de terre écrasées aux poireaux confits et mozzarella di buffala (2017)
bkmSym9LSCuISDTxJaeIKg_thumb_2d24
Bajoue de boeuf braisée au vin rouge, avec fines herbes, salicornes marinées et pommes de terre écrasées aux poireaux confits et mozzarella di buffala (2017)

Ensuite, j’ai goûté à la bajoue de boeuf braisée au vin rouge, avec fines herbes, salicornes marinées et pommes de terre écrasées aux poireaux confits et mozzarella di buffala. Premièrement, je dois vous dire que le boeuf était WOW ! Ça fondait littéralement dans la bouche. La viande était tellement tendre, moelleuse, goûteuse et juteuse, c’était meilleur que du filet mignon (dans mon opinion). J’ai beaucoup aimé les herbes et épices utilisées pour assaisonner la viande ; je crois y avoir goûter un peu d’anis étoilée, ce qui me rappelle la cuisine Vietnamienne un peu (que j’adore). Les patates et la sauce était très bons aussi et complémentaient bien le boeuf. Par contre, je n’ai pas aimé les salicornes marinées, je trouvais que ça goûtait drôle, mais c’était la première fois que j’en mangeais. Alex lui a bien aimé, il a trouvé que ça équilibrait bien toutes les saveurs du plat.

+Xu0v1nMTXGhWlazSC0WGA_thumb_2d26
Filet de dorade grise poêlée, salsa de pommes et de fenouil, balsamique vieilli et légumes du marché (2017)
1LsmPe+6Smuw2jUp88M3NA_thumb_2d28
Filet de dorade grise poêlée, salsa de pommes et de fenouil, balsamique vieilli et légumes du marché (2017)

Finalement, je me suis rendue au poisson ; plus spécifiquement, au filet de dorade grise poêlée, servi avec une salsa de pommes et de fenouil, balsamique vieilli et légumes du marché. Encore une fois, c’était un autre plat simple mais très bien apprêté. Le poisson était très bien cuit et assaisonné, parfaitement doré et très tendre et juteux. J’ai beaucoup aimé la salsa, car elle ajoutait une touche fraîche et légère au poisson rôti. Les légumes du marché eux aussi étaient très bons ; biens rôtis et frais.

WF+y2eIRTl2Qso1vpYq9Dg_thumb_2d2b
Cappuccino et espresso (2017)
a7C7yt3gQ5iX5bW+Q70DKA_thumb_2d29
Cannelloni déconstruit, mascarpone, pistaches caramélisées et fruits (2017)
jd%iFauRSaimnPFOjzD2nA_thumb_2d2a
Cannelloni déconstruit, mascarpone, pistaches caramélisées et fruits (2017)

Même si nous étions pleins, nous avons accepté de prendre 1 dessert pour nos deux, accompagné d’un cappuccino pour moi et d’un espresso pour Alex. Ludo nous a ensuite emmené un cannelloni déconstruit, avec mascarpone, pistaches caramélisées et fruits ; un des nouveaux desserts qui sera ajouté au menu d’hiver et qui sera disponible très bientôt. N’ayant jamais mangé de mascarpone (je crois), je ne savais pas trop à quoi m’attendre mais j’ai adoré le dessert. Finalement, le mascarpone, c’est un fromage à la crème Italien. En tout cas, c’est pas comme le Philadelphia, parce que ça goûtait la crème fouettée, mais plus épaisse et consistante. Les tuiles de cannelloni étaient bonnes et craquantes et les pistaches caramélisées ajoutaient une touche sucrée au tout. Il y avait même de minis pépites de chocolat, comme l’on retrouve sur les cannellonis traditionnels.

En tout et partout, ce fût un excellent repas au Quindici, rempli de délicieux plats italiens. Nous avons très bien mangé, même trop ! Une des forces du Quindici, c’est la quantité de nourriture qu’ils vous servent. Les portions sont très généreuses, donc vous ne risquez pas d’arriver à la maison et avoir encore faim. Cela étant dit, la qualité de la nourriture n’est pas affecté par cela, comme c’est parfois le cas dans d’autres établissements. Si vous êtes à la recherche d’un bon restaurant italien, dans un beau décor moderne, Quindici saura vous plaire.

o5%j+nj1RCeokzkA2vw_thumb_2d1f

UP NEXT: my wannabe chicken pho recipe

*Ce billet de blogue à propos d’un restaurant ne contient pas mes critères usuels pour les restaurants, car ceci est un billet de blogue commandité où j’ai mangé au restaurant en tant que leur invité.

*Toutes les photos sont les miennes

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s