Le Filet : pour une expérience culinaire qui dépassera vos attentes

Restaurant: Le Filet
Date: le 18 janvier 2017
Table pour: 2

Tel que promis, je blogue en français aussi. Mercredi dernier, j’ai eu le privilège de souper au restaurant Le Filet, situé sur la rue Mont-Royal Ouest entre Parc et St-Urbain. Cela faisait maintenant plus d’un an que je voulais essayer ce resto, que j’avais passé devant plusieurs fois en allant au juste à côté (autre resto que j’adore à Montréal).

J’y suis allée avec mon amie Leila (elle est aussi mon ancienne collègue de travail en événementiel) qui est aussi une foodie comme moi. Je lui ai proposé cinq options de restos (dont Nora Gray, délicieux restaurant Italien ou j’avais déjà mangé auparavant) mais finalement, c’est Le Filet et son menu rempli de fruits de mers qui l’ont emporté.

Nous avions une réservation pour 19h00 à une table pour deux, mais avec la neige, notre soirée n’a pas débuté avant 19h30. Cela m’a donné l’opportunité de jaser avec mon ami Mikey, qui est un des excellents cuisiniers au Filet (et en charge de la station des pâtes ! Yuumm !). Pour ce qui est de l’ambiance, le resto était aux 3/4 pleins, ce qui est bon pour un mercredi soir enneigé.  Mais, la musique était peut-être un peu haute, car j’avais de la difficulté à entendre Leila parfois.

unadjustednonraw_thumb_12ccMaintenant pour ce que vous voulez vraiment savoir : qu’avons-nous mangé ? Nous avons opté pour le partage de trois assiettes (de pâtes) : les raviolis, le risotto et les linguines – le tout était un vrai délice. Nous avons accompagné notre repas avec des verres de vin (toujours blanc pour moi et rouge pour Leila) puis nous avons fini le tout avec un shooter de digestif, ainsi que le Cendrillon.

qf7bmwsjr9cfgwxhvcbng_thumb_12c8
raviolis à la courge musquée avec pétoncles poêlés et mousse de parmesan (Montréal, 2016)

Ok, allons-y maintenant pour plus de détails sur chaque plat. Nous avons commencé avec les raviolis à la courge musquée avec pétoncles poêlés et mousse de parmesan – wow, le plat était si simple mais si bon. Je n’aurais jamais pensé à servir des pétoncles avec des ravioli à la courge, mais le match entre les deux était parfait. Et, il ne faut pas oublier la mousse de parmesan, qui était délicieuse elle aussi (tout ce qui est fait avec du parmesan est délicieux).

12d8hgwwrna9ccasa5nnjg_thumb_12c9
le risotto de langoustines, shiitakes et mascarpone (Montréal, 2016)

Par la suite, le risotto de langoustines, shiitakes et mascarpone nous a été servi. Je suis une grande fan de risotto, alors j’ai adoré ce plat ; le risotto était crémeux et cuit à perfection. Il avait un bon goût de fromage, mais pas trop pour masquer le goût des langoustines. Par contre, le seul petit commentaire négatif sur ce plat, c’est les petits morceaux de citron mariné(?) qui n’étaient vraiment pas bon. Je comprends pourquoi ils étaient là, pour balancer la lourdeur du plat (parmesan et mascarpone) mais ce n’était pas nécessaire (nous les avons tassés vers le côté).

tppvstb2tgetkvxuj3hsq_thumb_12ca
linguines à l’encre de seiche, avec crevettes, calmars et palourdes, servis avec une petite pile d’oignons frits (Montréal, 2016)

Nous avons ensuite reçu notre troisième et malheureusement dernière assiette : les linguines à l’encre de seiche, avec crevettes, calmars et palourdes, servis avec une petite pile d’oignons frits. Une fois de plus, une autre assiette très bien assemblée et succulente. Tout ce qu’il y manquait, c’était encore plus de bouffe ! 🙂

f7zhav9lt4stalag4ykbfw_thumb_12cb
Cendrillon : une mousse au chocolat avec une crème à la vanille (Montréal, 2016)

Pour accompagner nos assiettes, j’ai pris le verre de muscadet sèvre et maine (blanc) et Leila a pris un verre de vin rouge. Et pour couronner le tout, nous avons partagé (ok, c’est moi qui en a mangé la majorité) le Cendrillon : une mousse au chocolat avec une crème à la vanille. C’était le parfait moyen de finir ce fabuleux repas.

Pour ce qui est du service, il était impeccable et très attentif. En tout et partout, ce fût un excellent souper, avec des assiettes bien préparées, savoureuses et délicieuses. J’aimerais pouvoir manger au Filet à chaque semaine !

Pour finir, j’ai mes propres critères pour les restaurants que j’ai commencé à utiliser l’an passé sur mon compte Instagram (@elisebgravel). C’est très simple, il n’y a que 3 points : la qualité de la bouffe(sur 10), le prix (de $ à $$$$$) et puis la question : est-ce que j’y retournerais ? Il y a plusieurs autres critères que j’aurais pu inclure (ambiance, service, etc.) mais je voulais garder ça simple et précis. Pour moi, la qualité de la bouffe, le prix et la question « est-ce que j’y retournerais ? » sont les trois points les plus importants pour moi.

Donc, sans plus tarder, voici les résultats de mes critères pour Le Filet :

Bouffe : 10/10
Prix : $$$$$
Est-ce que j’y retournerais ? : Définitivement – mais mon budget d’étudiante ne me permettra pas d’y retourner bientôt !

untitled

UP NEXT: une de mes recettes préférées !

*Toutes les photos sont les miennes

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s